Des actions pour préserver les patrimoines naturels et bâtis

Grand Site Salagou - Cirque de Mourèze

Mieux connaître pour mieux protéger la géologie

Mieux connaitre pour mieux protéger

Les recensements du patrimoine géologique et du patrimoine bâti du Grand Site ont permis de mieux connaître les richesses du site et de les hiérarchiser.
Dans le cadre de la démarche Natura 2000, le Grand Site mène des études approfondies sur les populations d’oiseaux et de chauves-souris. Sur la base de ces connaissances, il anime depuis 2009 un projet agro-environnemental en partenariat avec les agriculteurs.

Découvrir les espaces protégés

Des aides pour les paysages agricoles et naturels

Des mesures agro-environnementales

Les oiseaux du Salagou et les chauves-souris de Villeneuvette sont protégés grâce à la désignation du territoire dans le réseau européen Natura 2000. Le Grand Site anime cette démarche.
Il a été lauréat à deux reprises, de l’appel à projet de la Région, pour son Projet Agro-Environnemental et Climatique (PAEC). Des contrats ont pu être mis en place pour accompagner les éleveurs dans l’extension des parcours des troupeaux, et les viticulteurs pour aller vers une agriculture raisonnée (moins d’herbicides), voire biologique (arrêt total d’herbicides).Entre 2010 et 2015, le Grand Site a permis la signature de contrats avec 29 agriculteurs sur une surface de 1 200 ha pour une somme de 550 000 €. Sur 2016 et 2017, 150 000 € supplémentaires ont été obtenus. En 2017, 3 nouveaux contrats ont été signés (2 éleveurs et 1 viticulteur).

Pour aller plus loin
Des troupeaux pour maintenir les grands paysages ouverts : étendre les surfaces de pâturage

Le Grand Site a permis la signature de contrats de prêt à usage pour autoriser le passage d’un troupeau de brebis, sur une surface pâturable de 130 ha. Il a également accompagné le Département pour qu’il conventionne avec des éleveurs du territoire sur ses terrains.

Pour aller plus loin
Des conventions viticoles sur le domaine départemental

Suite à la mise en eau de la vallée, les terrains situés sur les berges, propriété du Département, avaient été loués en bail aux viticulteurs. Ces baux viticoles arrivaient à expiration. Le Grand Site a accompagné le renouvellement de ces baux. En amont de la signature de ces conventions, un travail sur la réduction de l’impact environnemental des pratiques agricoles a été initié. Les nouvelles conventions ont été accordées à des viticulteurs engagés dans une démarche de réduction de l’usage des phytosanitaires. Régulièrement, les parcelles vacantes sont proposées aux agriculteurs via appels à projets par le Grand Site.

Pour aller plus loin

Pour des villages vivants

Cymbalo Octon 2008 © SMGS
Les hameaux et villages vivants

Les hameaux et l’omniprésence du bâti dans le grand paysage sont constitutifs de la valeur patrimoniale du Grand Site.
L’augmentation et la diversité de la population a dynamisé la vie locale. De nombreuses associations y participent. Malgré leur taille réduite, les villages maintiennent un certain niveau de service à la population.
L’objet du Grand Site est d’y favoriser la vie culturelle et sociale en lien avec l’histoire et l’esprit des lieux. Les espaces collectifs d’accueil du public (écoles, salles polyvalentes…) mais aussi les commerces multi-services sont indispensables au dynamisme local de paysages habités.
Par ailleurs, l’accent est mis sur l’animation culturelle et sociale dans les villages tout au long de l’année, en dehors du temps fort de la période estivale.
Une fréquentation touristique étalée toute l’année génère des retombées économiques, préserve les services dans les villages et soutient l’emploi.

La charte

Charte Grand Site Salagou Mourèze
Une charte et un architecte-conseil pour accompagner construction et réhabilitation

Le premier levier d’action du Grand Site, en rapport avec le paysage, se situe dans le maintien de la qualité architecturale des habitations, des espaces publics et des silhouettes villageoises. Ces actions contribuent à préserver l’identité et le vivre ensemble. Les hameaux et l’omniprésence du bâti dans le grand paysage sont constitutifs de la valeur patrimoniale du Grand Site.
Depuis 2010, les communes du Grand Site respectent une Charte pour l’architecture, l’urbanisme et les paysages. Elle définit des références en matière de réhabilitation et de construction adaptées aux paysages du Grand Site.

La charte
Le CAUE 34
Le Grand Site en partenariat avec le CAUE 34

Le Grand Site, en partenariat avec le CAUE de l’Hérault, propose gratuitement aux pétitionnaires et à leurs architectes les services d’un architecte conseil. Il explique les principes de la charte et fait évoluer les projets vers plus de prise en compte des spécificités des paysages et de l’architecture locale.

Contacter CAUE
Des réunions
Des réunions sur le terrain

Pour les projets à enjeux, et notamment en zone classée, le Grand Site organise des rencontres sur le terrain entre services instructeurs, services de l’Etat, maires, architecte-conseil et pétitionnaires, pour débattre de la faisabilité et des grandes orientations des projets de réhabilitation ou de construction. Ces visites sont très efficaces pour construire une culture commune de l’architecture dans le Grand Site.

Réhabiliter Celles : un village entièrement classé

A la création du barrage, le village de Celles, destiné à être submergé, a été déserté par ses habitants. La décision définitive de la baisse du barrage à la cote initialement prévue a permis d’envisager un nouvel avenir pour le village.
Habiter de nouveau le village, tel est le défi que s’est lancé la commune. Située intégralement en site classé, le projet de Celles symbolise la volonté d’appropriation et de valorisation du nouveau paysage au cœur du Grand Site.
Son aménagement, sa restauration, son lien au site classé et au Grand Site est un cas unique mais parlant, dans lequel le projet des habitants tient une place primordiale.

Plus d'informations
Village de Celles @Dupont

Des actions pour entretenir les espaces

Signalétique harmonisée

En excès, obsolète et vieillissante, la signalétique dans le site classé constituait un réel point noir paysager. Le Grand Site a travaillé avec les privés, les services de l’Etat et les collectivités pour mettre en place une signalétique accueillante et respectueuse du site. Aujourd’hui, la clarté et la sobriété du dispositif de signalétique dans le Grand Site est remarquée.

Entretien des espaces naturels

Nettoyage berges Lac du Salagou
Nettoyer les berges

Allier protection de l’environnement et insertion par l’emploi :
Les espaces naturels très fréquentés comme les berges du Salagou sont dégradés par les papiers gras, cannettes… laissés par les usagers indélicats.Depuis le 1er juin 2016, le Grand Site Salagou – Cirque de Mourèze missionne, à l’année, l’association ALM (Agents du Littoral Méditerranéen) pour ramasser les déchets déposés dans la nature. Cette association favorise l’accès à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles. Ce service est financé par le Département de l’Hérault.
ALM coordonne également l’action de bénévoles organisant des journées de nettoyage.

Coupe des pins cirque de mourèze
Coupe des pins dans le Cirque de Mourèze

Pour répondre aux menaces de fermeture des perspectives paysagères, de disparition des milieux naturels ouverts et de risque d’incendie pour le village, la Communauté de communes du Clermontais a réalisé des opérations de coupe de pins du cœur du Cirque de Mourèze.

Chantiers de débroussaillage

Un débroussaillage efficace favorise la biodiversité méditerranéenne. Les paysages « ouverts »  redonnent à voir le patrimoine bâti rural du Grand Site aux visiteurs arpentant les magnifiques sentiers de randonnée.

Chantiers d’automne du Conservatoire des Espaces Naturels, chantiers de jeunes bénévoles avec l’association Concordia, journées d’équipes… sont autant d’opportunités d’entretenir la qualité des paysages.

Les espaces débroussaillés sont confiés à des éleveurs pour qu’ils les entretiennent par le passage de leurs troupeaux.

Chantier Auvergne avant
action entretenir le territoire Auverne-avant
Chantier Auvergne après
action entretenir le territoire Auverne après
Chantier Germane avant
action entretenir le territoire Germane avant
Chantier Germane après
action entretenir le territoire Germane après
Flores exotiques
Lutte contre les espèces envahissantes

Plantes dites invasives ou espèces exotiques envahissantes, d’où viennent ces belles étrangères ?
Le plus souvent elles sont introduites plus ou moins volontairement dans le milieu naturel : échappées de jardin, bouturage, vidanges d’aquarium ou de piscine. S’adaptant facilement ces plantes colonisent rapidement l’espace et prennent la place d’espèces locales.
Afin de préserver les paysages et assurer l’accueil des usages, le Grand Site assure le suivi d’opérations d’arrachage de certaines de ces invasives.

Oponce plantes envahissantes
Opuntia rosea DC
L'Oponce

Ce cactus possède de longues épines qui transpercent facilement la peau, les chaussures et même les pneus des voitures. Il peut ainsi causer de sérieuses blessures au bétail et à la faune sauvage, et représente également un danger pour les personnes qui travaillent dans des zones colonisées.Chaque année, le site est prospecté et des arrachages sont réalisés par les agents du Grand Site et leurs partenaires : mairie de Celles, Département, ONCFS….

Oponce Rose
Lagarosiphon major
Le Lagarosiphon

Observée pour la première fois en 2009 au Salagou, le lagarosiphon se développe sur le pourtour du lac. Inoffensif pour l’homme, il gêne la pratique de la baignade et la mise à l’eau des bateaux. Afin de réduire son impact sur les activités touristiques, le Grand Site Salagou – Cirque de Mourèze coordonne une série de chantiers encadrés, dans la baie des Vailhés, sur les rives de Clermont l’Hérault et les plages du Relais nautique à Octon et du Mas de Riri à Celles. Ce travail est réalisé en partenariat avec la Fédération de pêche, les prestataires touristiques des berges et les collectivités locales (Département, Communautés de communes, communes). Cette collaboration, pour rendre les plages du Salagou plus confortables à tous les usagers, permet de réduire les coûts et l’impact des chantiers sur l’environnement.
Pour éviter la propagation de cet herbier ailleurs, il est interdit de le transporter. Plus largement, afin d’écarter tout risque d’invasion, préférons les plantes d’ici.

Rex lagarosiphon
Lagarosiphon plantes envahissantes